bouge ta santé quels sont les enjeux

bouge ta santé équipe de foot enfantsBouge ta santé : les enjeux

 

En milieu scolaire, la pratique régulière d’activité physique est majoritairement favorisée par l’éducation physique et sportive (EPS). Ses enjeux sont différents selon les âges.

La section suivante explique quelles sont ces différences et permet d’adapter au mieux les interventions menées en direction de chacun de ces groupes.

 

Les enjeux à l’école primaire

L’éducation physique et sportive occupe une place importante dans les activités scolaires au cycle 2 (CP, CE1) comme au cycle 3 (CE2, CM1, CM2). Les activités physiques, sportives et artistiques contribuent à l’acquisition du socle commun de connaissances et de compétences.

Tout en répondant au besoin et au plaisir de bouger de l’enfant, l’éducation physique et sportive lui permet de développer le sens de l’effort et de la persévérance.

Elle permet aux élèves d’apprendre à mieux se connaître et à mieux connaître les autres. Elle constitue un contexte favorable pour l’éducation à la responsabilité et à l’autonomie en permettant aux élèves de mettre en actes des valeurs morales et sociales fondamentales comme le respect des règles collectives ou le respect de soi-même et d’autrui.

Les activités physiques et sportives sont aussi des temps d’activités propices pour apprendre à mieux connaître son corps. L’EPS contribue ainsi à l’éducation pour la santé et à la sécurité, en permettant à l’élève d’apprendre à gérer sa prise de risque et à apprécier les conséquences de ses choix, en agissant dans des environnements variés.

 

Les enjeux au collège

L’EPS aide les filles et les garçons à acquérir de nouveaux repères sur eux et sur les autres, à développer de nouvelles capacités motrices et à gagner en efficacité. Les adolescents apprennent à :

  • respecter la règle ;
  • s’engager dans une démarche de projet ;
  • prendre des responsabilités.

Parmi les 3 objectifs de l’EPS au collège figurent : « L’éducation à la santé et à la gestion de la vie physique et sociale ».

La prise en compte de la santé doit s’envisager dans plusieurs dimensions : physique, psychique, sociale.

Progressivement, le collégien doit apprendre à :

  • connaître son potentiel,
  • acquérir le goût de l’effort et des habitudes de vie liées à l’entretien de son corps,
  • organiser ses pratiques,
  • prendre en charge sa sécurité et celle des autres.

Il doit aussi s’approprier les codes sociaux lui permettant d’établir de bonnes relations aux autres et de respecter l’environnement. À l’adolescence, au  moment où le jeune, en quête d’identité, est susceptible d’adopter des comportements à risques, l’EPS peut l’aider à prendre conscience de l’importance de préserver son capital santé.

 

Les enjeux au lycée

Parmi les 3 objectifs de l’EPS au lycée figure : « Savoir gérer sa vie physique et sociale ».

L’EPS permet à l’élève d’assurer sa sécurité et celle des autres, d’entretenir sa santé, de développer l’image et l’estime de soi pour construire sa relation aux autres. Elle vise à la recherche du bien-être, de la santé et de la forme physique. Elle doit amener l’élève à bâtir une image positive de son corps. Grâce au plaisir éprouvé, aux efforts consentis, aux progrès réalisés, les élèves comprennent les effets bénéfiques d’une activité physique régulière de plus en plus autonome tout au long de la vie. Par l’analyse réflexive sur les pratiques elles-mêmes et les conditions de la pratique, le lycéen évite d’être un consommateur « naïf » d’activités physiques et devient un pratiquant lucide et responsable, capable de réinvestir les effets de sa formation en dehors de l’école.

À partir de la pratique physique et de la tenue des rôles sociaux (arbitre, juge, aide, etc.), l’EPS s’attache également à faire construire les attitudes et comportements permettant de vivre en société : connaître les règles et en comprendre le sens, les respecter, les construire ensemble, pour agir en responsabilité.